nos artistes : biographies

pour découvrir leurs œuvres, bienvenue sur leur site, liens ci-dessous.

Jean Dubrusk (www.jean-dubrusk.com)

Jean Dubrusk (07/04/1925 – 19/05/2013) est né à La Seyne s/mer, ce qui fut sans doute déterminant dans sa destinée : chaque jour, pour se rendre au lycée de Toulon, il devait traverser la rade en bateau à vapeur parmi les bâtiments de guerre, les voiliers, les embarcations de toutes sortes. De ces traversées quotidiennes, dans la douceur des matins méditerranéens ou la violence aveugle du mistral, naît chez lui une passion double : celle de la mer et des bateaux, mais en outre, une force le pousse irrésistiblement à traduire son émotion sur le papier.
Il éprouve un besoin impérieux de fixer la sensation ressentie, même éphémère : il lui faut absolument, dès le plus jeune âge, saisir le mouvement, les formes, les couleurs, la lumière.
Le voilà donc pour la vie, marin et peintre. Homme de passion, il se livre tout entier à ces deux vocations qu’il doit mener de front, et qui loin de se contredire, se rejoignent et se répondent, s’enrichissant mutuellement. Elles sont à l’origine d’abord d’une vie très dense, mais aussi d’une œuvre originale et variée.
Ses carnets de voyages sont des carnets de croquis qui témoignent des paysages, des rencontres, de moments privilégiés, de l’atmosphère… Un dessin incisif et modulé, toujours rapide et nerveux, des compositions très structurées, président à l’élaboration d’une œuvre vigoureuse, puissante, pleine de vie, à l’image de l’artiste. 
Cette œuvre passe par la Provence bien sûr, haute en couleurs, ou bien discrète, douce et pleine de subtilités, par la Bretagne et ses symphonies de gris, par Paris, par l’Auvergne,… par des pays lointains aux lumières tellement différentes que l’artiste doit apprivoiser chaque fois : là où ses missions le conduisent, Madagascar, le Moyen-Orient, la Grèce, les Pays du Nord,… 
Tahiti enfin, qui provoque chez lui un véritable choc esthétique : c’est la rencontre avec un milieu exceptionnel par sa densité chromatique qui entre en résonance avec lui.

Jean Dubrusk (04/07/1925 – 05/19/2013) was born in La Seyne sur mer, in the Var, France.
By being born into the mediterranean climate, his destiny of becoming both a sailor and an artist had been already well mapped out.
His school days were ones of daily journeys by steamboat across ‘La rade de Toulon’, the most majestic harbour in the Mediteranean sea, passing through a whole flotilla of navy ships, yachts or sailing boats of all shapes, sizes and colours.
Thus from those daily crossings, whether in the soft mediterranean climate or in the unseen violence of the ‘Mistral’, a double passion took shape.
Besides the sea and its boats, he had the irresistible artistic need to express his inner feelings by putting them down on paper or canvas. This urge to catch movement, forms, shapes, coulours and light which he felt from an early age, matured throughout his career as sailor and artist.
A passionate soul, he gave himself entirely to these two vocations which, far from being contradictory, came together to enhance each other.
His Travel Notebooks were his Sketchbooks which allow us to share his treasured moments and encounters.
His Travel Notebooks were his Sketchbooks which allow us to share his treasured moments and encounters.
Jean Dubrusk needed to be surrounded both by his ‘life on the sea’ and his ‘life in front of his canvasses’ showing us how privileged and happy he was painting !

Emmanuel-Charles Bénézit (www.benezit-the-painter.com)

1887 : Naissance à Paris dans un milieu particulièrement favorable.
Son père a une galerie à Paris : écrivain, il est l’homme du « Dictionnaire des Peintres, Sculpteurs, Dessinateurs et Graveurs de tous les temps et de tous les pays », le « BENEZIT » universellement connu et auquel Emmanuel-Charles a collaboré toute sa vie.
1900 : Premières œuvres signées… il peint depuis l’âge de six ans, côtoie Pissarro et Sisley.
Il connait ses premiers succès lors d’expositions dans les Salons parisiens (en particulier le Salon des Tuileries).
1915 : Réformé, il part dans le midi se soigner ; Il s’installe à Gassin dans le Var, puis à Bormes-les-Mimosas et enfin, en 1930, à Hyères où il vivra jusqu’à sa mort en 1975, à l’âge de 88 ans, consacrant ses journées à l’essentiel pour lui : sa peinture.
En somme, une vie exceptionnelle, consacrée à la peinture, avec le seul désir de rester libre et indépendant des mouvements d’avant-garde du XXème siècle.
« Je voudrais pouvoir peindre jusqu’à 90 ans. » écrivait-il …

Expositions

ECB expose dès l’âge de dix-huit ans au Salon des Indépendants (1907 à 1928), puis aux Salon d’Automne (1922-1933) et Salon des Tuileries (1926-1938).
Ultérieurement, quelques rares expositions furent organisées :
1917 , Il expose à la Galerie Nunès et Fiquet à Paris sur le thème « Fleurs et fruits » en compagnie de Bonnard, Guillaumin, Manguin, Renoir, Signac, Valloton, Vuillard…

1922, Galerie Barbazanges : Bénézit expose 100 toiles de Provence.

1937, Exposition de toiles de Bretagne avec les « Amis des Arts » à Hyères.

1938, Galerie Raphaël Gérard

1958, exposition au Musée Picasso d’Antibes, à propos de laquelle A. Lohan Foucaud écrivait : « E.C.Bénézit n’a pas besoin de consécration. Il a été classé dès le début du siècle parmi les grands maîtres. Ses toiles figurent au catalogue de Braun, à côté des Cézanne, Degas, Forain, Monet, Renoir, Van Gogh… ! »

1968, exposition Preston à New-York .

1973, ECB participe au 84 ème Salon des Indépendants sur le thème « l’Art 1912-1919 » avec une toile (St Julien le pauvre sous la neige) de 1913, invité d’honneur aux côtés de Chirico, Gleizes, Gromaire, Kikoïne, Kisling, Marie Laurencin, Lhote, Signac, Utrillo, Van Dongen…

1974 & 1975, exposition de dessins à La Mercury Gallery, Londres

*****

1989, Hommage posthume au Salon d’Automne sous les auspices enthousiastes du président du Salon,  Mac Avoy.

1999, Marseille

2002, St Rémy de Provence au Centre d’Art Présence Van Gogh.
Bormes-les-Mimosas, au Musée d’Art et d’Histoire.

2005, importante rétrospective à Hyères-les-Palmiers grâce à l’Association des Amis de Bénézit.

2016, Lyon

2020, exposition permanente à l’Escale d’Art, place Vatel à Toulon grâce à l’Association des Amis de Bénézit.

1887 – Paris : born into an artistic circle. His grandfather, a musician was a close friend of Victor Hugo whom he accompagned into exil. His father, a writer, had a gallery. He was the author of the « Dictionnary of Artists », universally known, a work which EC Benezit cooperated during his life time.
1900 : First works signed … He began to paint at the age of six, encountered Pissarro and Sisley during his childhood.
At a young age, through his works exhibited in the « Salons parisiens » he became well known.
1915 : Declared invalide, due to a serious pulmonary infection, he takes up residence in the south of France.
He settles in Provence (in the Var), Gassin, then Bormes-Les-Mimosas, where he made a remarkable recovery.
1930 : He moves from Bormes to Hyères, constantly drawing and painting until his last waking breath, in 1975 at the age of 88.


… An exceptional life devoted to painting with only one desire to be free and independant from the « avant-gardes » movements of the 20th century.